même si le temps ne s'y prête guère en ce moment, je passe beaucoup de temps dans mon jardin et cet intérêt dure depuis près de 24 ans.

Nous avons fait construire notre maison en 1992 dans un lotissement, sur une parcelle de 450 m2. Avec mes trois filles, la maison à entretenir et mon travail, j'ai toujours trouvé du temps pout jardiner, considérant cette activité comme un loisir, jamais comme une corvée même si j'avoue préférer le printemps à l'automne.

Je suis toujours étonnée de constater que beaucoup de propriétaires de pavillons n'entretiennent pas leur jardin, les laissent même parfois carrément à l'abandon. C'est pourtant si agréable de vivre dans un joli environnement. 

DSC03975

 

Il y a peu, la glycine était encore en fleur,
de longues hampes très parfumées embaumaient tout le jardin.

 

DSC03952 

Plusieurs petits carillons disséminés aux quatre coins du jardin, tintinabulent au moindre souffle.

DSC03954

 

La terre étant très schisteuse, j'ai souvent recours à la culture en pot.
C'est le cas des nombreux hostas qui se plaisent mieux ainsi qu'en pleine terre.
Un régal pour les escargots, surtout les variétés à feuillages clairs.

DSC03969

DSC03986
Oak, toujours sur mes traces.

DSC03955
Si vous pouviez sentir son parfum, divin !

DSC03988
Quelques bonsaïs sauvés de la benne.

DSC03967
Le point d'eau de mes amis à plumes que je n'oublie pas.

DSC03960

DSC03962
Les clématites, j'en ai pas mal (en pot et en terre).

DSC03991
Encore des hostas, je les aime beaucoup.

___

Et nos visiteurs,  

CSC_9007

CSC_9019

DSC01201

DSC03977

 

J'aime moins, mais ils sont nécessaires...

CSC_8205

DSC_8676

DSC_8745

 

Et un nouveau venu depuis quelques semaines.
On se demande comment ce petit lapin de garenne a pu arriver dans le jardin.
Il se cache sous l'abri de jardin, sort le matin et le soir, passe à quelques mètres de mon vieux chien sans être inquiété.
La chienne, plus jeune, serait moins tolérante.

DSC_8471

 

___

Voilà, lorsque je ne travaille pas, c'est ici que je passe le plus clair de mon temps.