14 sept. 2017

La vie secrète des arbres

C'est Le Blog de Goumy qui m'a donné envie d'acheter ce livre. Elle le lisait et en parlait d'une manière très élogieuse. Donc d'une petite visite à la FNAC, je suis revenue avec deux livres : un sur le tissage des perles, ce qui n'a aucun rapport avec les arbres mais difficile pour moi de résister à la tentation et le second, c'est celui-ci :

La-vie-secrete-des-arbres (1)

J'en suis à la page 47 et j'ai appris une foule de choses sur les arbres que je n'imaginais même pas. Ce M. Peter Wohlleben outre qu'il est forestier de profession depuis plus de 20 ans en Allemagne, est un sacré conteur qui nous fait partager sa passion des arbres. Bien sûr, il y a des données scientifiques mais également plein d'anectodes qui rendent la lecture très agréable. J'étais déjà une inconditionnelle des arbres pour qui j'ai un profond respect, mais effectivement, mes promenades dans les bois ne seront plus vraiment pareilles.

En fait, les forêts ressemblent à des communautés humaines comme c'est indiqué dans le résumé au dos du livre, mais je rajouterais sans les défauts des hommes qui devraient bien en prendre de la graine !

Posté par plume49 à 19:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 août 2017

Au revoir la-haut

En général, mes lectures se portent plutot vers les polars, les trillers, histoire de me mettre la pression avant de dormir (je ne lis pas dans la journée). N'ayant plus rien à lire, j'ai acheté ce Goncourt 2013 tout à fait par hasard. Je pense que le résumé fait au dos m'a convaincue. En fait, j'avais peur de m'ennuyer, je me suis trompée. L'écriture est impeccable, la lecture fluide et malgré le tragique de l'histoire, il y a beaucoup d'humour. Bref, c'est magistral.

Voici le résumé au dos :

"Rescapés du premier conflit mondial, détruits par une guerre vaine et barbare, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne pourra rien faire pour eux. Car la France qui glorifie ses morts, est impuissante à aider les survivants. Abandonnés, condamnés à l'exclusion, les deux amis refusent pourtant de céder à l'amertume ou au découragement. Défiant la société, l'Etat et la morale patriotique, ils imaginent une arnaque d'envergure nationale, d'une audace inouie et d'un cynisme absolu". 

 

livre

 

Ce n'est pas tant l'arnaque qui est intéressante, d'ailleurs elle ne prend forme qu'au 3/4 du récit, mais c'est l'incroyable amité entre ces deux hommes que tout sépare : Edouard (le truand), bourgeois éduqué et brillantissime qui a toujours vécu une relation difficile avec son père et Albert (le bon), issu d'un milieu modeste. Le casting ne serait pas complet sans la brute qui apparaît sous les traits du lieutenant d'Aulnay-Pradelle.

Le livre va être porté à l'écran, Albert Dupontel y est à la fois réalisateur et acteur. J'ai vu la bande annonce du film qui sort cette année, il me semble prometteur. Je pense que j'irai le voir.

affiche-film-au-revoir-la-haut-40x53-1128117297_ML

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,