05 oct. 2017

Nouveau venu

il s'appelle Quadrou de la Roque. Il n'est pas nouveau au club puisqu'il a auparavant participé à de nombreuses compétitions de horse ball mais nouveau dans les chevaux montés en équitation classique. Son dos délicat, ne lui permet plus d'oeuvrer dans cette discipline exigeante qui requiert des chevaux en parfaite forme physique. Il est désormais attribué à des cavaliers plutôt expérimentés car il a néanmoins gardé son tempérament de winner ! C'est un grand cheval bai âgé de 13 ans. Alice l'a monté pour la première fois ce samedi. Au début, un peu stressée par ce nouveau compagnon qu'il faut découvrir et apprivoiser, elle s'est détendue et a terminé sa reprise avec le sourire.

Verdict : un cheval très bien dressé, très respectueux, répondant parfaitement aux ordres et très confortable... que du bonheur en fait !

8

10

2

Match de horse ball : très physique tant pour le cavalier que pour le cheval !

P1200313

Posté par plume49 à 22:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 juil. 2017

Dimanche au club équestre, c'était Les vamps en délire

Pour clore notre année équestre, ce dimanche nous avons présenté un carrousel où nous étions déguisés en Gisèle et Lucienne des Vamps (il y a un garçon, 3ème à gauche sur la photo, qui a bien voulu se travestir). Des foulards de Vamps, de "jolies" chemises de nuit ou blouses très fleuries trouvées chez Emmaüs ont fait notre bonheur pour quelques euros. J'ai fait un brin de couture !

GROUPE RECADRE

DSC_0505

J'aurai dû monter cette jument, Salsa sur laquelle je m'étais entraînée pour notre démonstration. Mais dimanche matin lorsque je l'ai préparée, je me suis rendue compte qu'elle ne voulait pas poser son postérieur gauche par terre, elle boitait. Notre moniteur m'a attribué un autre poney en catastrophe, d'une taille très inférieure à Salsa. Poney que je n'avais d'ailleurs monté qu'une fois il y a quelques années lors d'une initiation au hors-ball. J'ai dû m'adapter en quelques minutes, je n'avais de toute façon pas d'autre choix sauf celui de renoncer et par conséquent, de déséquilibrer le groupe de 10 cavaliers que nous formions. Sur la photo, je vous laisse deviner où je suis, ce n'est pas bien difficile.

DSC_6983

Salsa est une jument qui a des formes (non, elle n'est pas grosse), elle est craintive mais très agréable à monter, très confortable. Niout, c'est le nom du poney, est tout le contraire. C'est comme si vous passiez d'un fauteuil club à un siège de camping. De plus, au galop, les poneys sont plutôt speed, Salsa est rapide mais je m'y suis bien habituée. Elle répond bien aux aides et c'est une vraie anguille. J'avoue que je n'ai pas beaucoup souri, j'étais trop concentrée sur mon parcours, j'ai bien joué mon rôle en fait, j'ai fait ma Gisèle.

Tout c'est bien passé, nous étions fiers de nous, c'est bien là le principal. Salsa est retournée au pré pour du repos, je lui ai donné ses friandises habituelles (carottes + pommes parce que c'était jour de fête). J'espère qu'elle va se remettre très vite.

Posté par plume49 à 22:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 mars 2017

Pas si facile...

de faire comprendre à un cheval qui saute très régulièrement que ce petit vertical n'a rien de compliqué. Il est juste étroit et muni d'un soubassement.

Qu'est-ce qui peut bien se passer dans sa tête alors : 
"moi, j'y vais pas, c'est pas comme d'habitude",
"mais c'est quoi ce truc en dessous et puis c'est quelle couleur",
"ben pourquoi je devrais le sauter en biais ce machin, en plus ma cavalière n'a pas plus envie que moi d'y aller"
"j'y vais pas j'te dis, j'ai peur".

DSC_9963

Il faut alors évidemment de la technique mais pas que, de la patience et de la volonté aussi. 
Sempire de Amor a bien compris qu'Alice n'avait pas, à ce moment précis, réuni tous ces éléments.
Il en a profité et a dérobé.

On recommence, encore et encore. Il faut être persuasif mais tout en douceur :
une main ferme dans un gant de velours.

DSC_0019

 

DSC_0030
"Ben, en fin de compte, c'est pas si compliqué. Il fallait juste me persuader que je pouvais le faire".

Cela fait 11 ans que j'accompagne Alice tous les samedis.
J'ai donc beaucoup observer.
Les chevaux sont des animaux peureux.
Lorsqu'ils ressentent un quelconque danger, ils préfèreront la fuite à toute autre chose.
Ils sont malins aussi, sachant très bien quel type de cavalier est sur leur dos.
Ils n'expriment pas leur douleur, comme le ferait un chien par exemple.
Il faut donc être très attentif à leur bien être.
A force de patience, de gestes tendres, on gagne leur confiance.

DSC_0037
"Comme j'ai bien travaillé, j'ai droit à un gros bisou... et tu n'as pas oublié mes carottes au moins !".

DSC_0036
"Vraiment délicieuses ces carottes !"

Posté par plume49 à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 déc. 2016

Foncer...

dans le brouillard ! Ce samedi, cela prenait tout son sens.

Il est vrai qu'on n'en manquait pas aujourd'hui. Mais rien n'arrête ces cavalières intrépides et pas besoin d'y voir très clair pour se lancer dans un épervier délirant. Et puis les chevaux aiment le froid, bien plus que la chaleur. Comme les enfants, Ils adorent  jouer. Cette grande cavalcade avait donc de quoi ravir tout le monde !

DSC_0854

Dona la grise et Princesse la bai

DSC_0825

Prendre du plaisir à jouer, à être ensemble.

DSC_0824

DSC_0894

Là, pour toucher, il y a encore de la marge !
Lockness, Dona et Princesse.

DSC_0817

Trouver un passage et se faufiler, ne pas se faire prendre !

DSC_0848

Surveiller ses arrières !

DSC_0849

DSC_0850

Un chouette samedi en quelque sorte !

Posté par plume49 à 18:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 avr. 2016

Presque comme au Cadre Noir de Saumur...

L'exercice consiste à faire sauter à son cheval un vertical dont la barre est plus que riquiqui.
Bon évidemment, là c'est le Cadre Noir de Saumur.
Ces cavaliers et leurs montures hyper entraînées, y sont très habitués.

ag05_1319724_1_px_640_

 

Voici ce que ça donne avec Kate et Alice : une barre en équilibre précaire et les tresses au vent (on dirait Fifi brindacier).

DSC_6318


On corse la difficulté : plus de barre du tout pour notre écuyer de Saumur, juste le poteau.

Equitalyon2006Saut


On réduit chez nous aussi et on augmente la hauteur. Kare et Alice s'en sortent plutôt bien.
Ce n'est pas haut mais c'est loin d'être facile.
La jument sautera au milieu de l'obstacle uniquement si elle est bien dirigée...

DSC_6339

sinon ça passe à côté et parfois c'est la chute assurée ! 
L'obstacle a été franchi... par la cavalière qui n'a pas fait tomber la barre !

DSC_6341   DSC_6342

 

Ce fut une séance très appréciée de tous ! (pour les observateurs aussi).

(Photos du Cadre Noir empruntées sur Internet).

Posté par plume49 à 10:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 janv. 2016

Sport d'extérieur...

même si le club possède un grand manège, nous montons le plus possible dehors. La carrière fait 4000 m2, on a donc de la place. Mon groupe est composé de 6 cavalières (on a plus de garçon) et celui d'Alice de 8 (pas de garçon non plus). Les très jeunes cavaliers et les débutants restent au manège.

Lorsque le sol est gelé ou lorsqu'il fait très chaud, nous montons dans le manège, non pas pour notre confort mais pour celui des chevaux. Un sol gelé, c'est dangereux pour eux. A l'inverse, le sol sableux de la carrière trop sec génère de la poussière.

Ce samedi, c'était dressage (contre épaule en-dedans, déplacement des hanches...) avec Princesse Milord, jolie jument bai cerise.

Princesse Milord

princesse retouche 1

 

et Dimanche, c'était CSO

anne laure retouchée

Salsa montée par Anne-Laure

DSC_0248

 

Craneur monté par Amélie

DSC_0328

Bull monté par Jean-Christophe

---

 

 

Posté par plume49 à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juil. 2015

Parfois, je me dis...

que j'aimerais bien retrouver la souplesse de mes vingt ans, particulièrement lorsque le sort du montoir m'a attribué Bull, ce long et grand pur sang d'1m72 au garrot. "C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule !". Effectivement, la fameuse tirade extraite de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand pourrait tout à fait lui correspondre.

C'est vrai qu'il en impose ; mais voilà, il ne faut pas se fier aux apparences et sous des airs de gros dur, Bull est un gentil, un tendre avec un coeur immense qui aime être cajolé et qui adore les carottes et les pommes que je n'oublie jamais d'apporter.

Bon évidemment, le montoir est un peu délicat (et je n'ai plus mes 20 ans) mais la carrière est entourée d'une précieuse barrière (solide) qui fait des miracles pour peu que Bull veuille bien s'en approcher. Pour redescendre, c'est bien plus facile : déchausser ses étriers, passer la jambe droite par dessus la croupe et se laisser glisser à terre.

Bon, parfois, il y a des descentes plus expéditives qu'on ne contrôle pas forcément, que l'on a pas spécialement prévues. Celles-là vous laissent des bleus au corps et parfois au coeur mais on oublie et c'est reparti.

De toute façon, il est inconcevable de pratiquer ce sport sans un minimum d'équipement : des bottes, un casque de qualité et un gilet de protection pour le dos. 

recadrée 6 

Les longues jambes de Bull se déplient dans un galop tranquille.

Quelques uns de mes petits compagnons de jeu du samedi matin. Pas de parité : les filles sont plus nombreuses que les garçons ! Ces cavaliers, débutants ou plus confirmés, ont entre 34 et 58 ans. 

 groupe

J'avais déjà pratiqué un petit peu l'équitation mais d'une façon peu académique chez un entraîneur de chevaux de course (j'avais 20 ans), j'ai véritablement ré-appris les bases à l'âge où en général les débutants ne s'y risquent pas trop, de peur de se rompre les os. En fait, l'envie m'est revenue lorsque tous les samedis, j'assistais au cours d'Alice, ma dernière fille, On dit que c'est comme le vélo, que ça ne s'oublie pas. Je ne serais pas si affirmative mais effectivement,  il y a des automatismes qui reviennent. Le reste, c'est du travail, du travail et encore du travail. 

Samedi 4 juillet, c'était notre dernier cours et nous avons eu droit au galop dans le pré, par groupes de deux puis de quatre cavaliers. Crinière au vent (et branches dans la figure si on est un peu distrait), les chevaux sont heureux et accélèrent, quelle sensation de liberté ! 

La saison est terminée, les chevaux vont pouvoir se reposer ; ils l'ont bien mérité. Je me suis réinscrite pour la rentrée de septembre. Je retrouverais avec plaisir la plupart de mes petits camarades et ce sera, à nouveau, l'occasion pour nous de partager de bons moments.

  

 

 

Posté par plume49 à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2015

Craneur...

plus exactement, Craneur du Soleil qui appartient aux Ecuries d'Anjou à Savennières monté par Alice ce samedi lors d'une délicieuse séance de mise en selle. Bonjour les courbatures le lendemain matin ! Mais ça vous fait les abdos et les fesses en béton.

craneur 2

craneur 3

DSC02463

 

Craneur (qui ne l'est pas du tout, même s'il a fière allure) est un pur sang alezan aux crins foncés.
J'aime beaucoup ce cheval qui est gentil et calin. 
Chaque samedi, c'est moi qui découvre le montoir puisque j'ai cours le matin et Alice l'après-midi.
Je prends donc un malin plaisir à lui dire "devine qui tu montes",
parfois j'ai des "yes", quelques fois j'ai des "bofs".
Seuls les propriétaires montent leurs propres chevaux, sinon ça tourne régulièrement
et, en fonction naturellement, des compétences du cavalier.

 

 

Posté par plume49 à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2015

Son nom évoque une danse espagnole...

et lorsqu'elle évolue sur la piste de la carrière, on a l'impression qu'elle danse tant son allure est légère.

Je vous présente Salsa montée par Alice, ma dernière fille.

DSC02228

 

Alice monte depuis ses 9 ans, elle va bientôt en avoir 18. Chaque samedi, je prends toujours autant de plaisir à la regarder, passant au fil des années, des shetlands souvent capricieux, aux chevaux au caractère bien trempé.

 

DSC02250 

Le club "Les Ecuries d'Anjou" se situe à Savennières, à 12 mn en voiture de la maison.  

La spécialité du club, c'est le horse ball. Il évolue en catégorie Pro-Elite. C'est un sport très athlétique, qui se joue avec une balle munie de six sangles avec l'objectif d'aller marquer des buts dans le camp adverse. 

Un petit aperçu...

 

 

 

 

Posté par plume49 à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,