17 août 2017

Juste pour le plaisir des yeux

parce que la nature, pour qui sait regarder, est source de beauté inépuisable.

clématiteDSC_8302DSC_8420DSC_8450

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 août 2017

Au revoir la-haut

En général, mes lectures se portent plutot vers les polars, les trillers, histoire de me mettre la pression avant de dormir (je ne lis pas dans la journée). N'ayant plus rien à lire, j'ai acheté ce Goncourt 2013 tout à fait par hasard. Je pense que le résumé fait au dos m'a convaincue. En fait, j'avais peur de m'ennuyer, je me suis trompée. L'écriture est impeccable, la lecture fluide et malgré le tragique de l'histoire, il y a beaucoup d'humour. Bref, c'est magistral.

Voici le résumé au dos :

"Rescapés du premier conflit mondial, détruits par une guerre vaine et barbare, Albert et Edouard comprennent rapidement que le pays ne pourra rien faire pour eux. Car la France qui glorifie ses morts, est impuissante à aider les survivants. Abandonnés, condamnés à l'exclusion, les deux amis refusent pourtant de céder à l'amertume ou au découragement. Défiant la société, l'Etat et la morale patriotique, ils imaginent une arnaque d'envergure nationale, d'une audace inouie et d'un cynisme absolu". 

 

livre

 

Ce n'est pas tant l'arnaque qui est intéressante, d'ailleurs elle ne prend forme qu'au 3/4 du récit, mais c'est l'incroyable amité entre ces deux hommes que tout sépare : Edouard (le truand), bourgeois éduqué et brillantissime qui a toujours vécu une relation difficile avec son père et Albert (le bon), issu d'un milieu modeste. Le casting ne serait pas complet sans la brute qui apparaît sous les traits du lieutenant d'Aulnay-Pradelle.

Le livre va être porté à l'écran, Albert Dupontel y est à la fois réalisateur et acteur. J'ai vu la bande annonce du film qui sort cette année, il me semble prometteur. Je pense que j'irai le voir.

affiche-film-au-revoir-la-haut-40x53-1128117297_ML

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 août 2017

Basse cour

J'aurais bien aimé avoir 2 poules non pas pour céder à la mode actuelle mais parce que j'aime bien l'idée. Mais voilà, mon mari ne veut pas en entendre parler et ma chienne m'a fait comprendre la même chose à sa façon. Mais foi de bélier, je n'ai pas dit mon dernier mot. J'ai passé outre et adopté 3 volatiles que je laisse vagabonder dans mon petit jardin. 

Un coq blanc à pois jaunes, aphone celui-là, pas de risque avec les voisins,
moi qui pourtant supporte à longueur d'après-midi, sans me plaindre (grrrrr),
les cris de leurs 3 bambins faisant des triple salto de la mort sur un horrible trampoline, 
ou pratiquant la plongée dans l'eau douteuse d'une piscine gonflable.

coq

Une poule bien dodue et pliable s'il vous plait (la queue est démontable).

poule 2

Et un joli canard rouge à pois blancs, une espèce rarissime
que l'on ne trouve qu'en Anjou (ou dans les villes possèdant un magasin Alinéa)

canard 2

 Je n'y vois pour l'instant que des avantages : ils sont discrets, propres,
végétaRIEN et très décoratifs.

Dans les contes, les citrouilles se transforment en carrosse,
les grenouilles en prince charmant, 
peut être qu'un jour...

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 août 2017

Parfaitement assortis

Outre ses vertues thérapeutiques, le millepertuis est une plante facile à vivre au jardin. Elle nous gratifie d'une floraison lumineuse et abondante jusqu'en octobre. 

millepertuis 5
Son jaune d'or s'associe parfaitement à celui de ce bracelet
nouvellement tissé au point peyote.

millepertuis 6

Mais comme je ne peux décemment me promener avec un vêtement fait de fleurs,
j'ai surtout réalisé ce bracelet pour accessoiriser ce petit haut acheté en solde !
blouse2

 

 

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 août 2017

L'automne se prépare

A l'été, je préfère le printemps et à l'hiver, l'automne, c'est ainsi. Lorsque je me balade autour de chez moi avec Lady, ma chienne, je glisse souvent dans ma poche mon petit APN. Les photos sont évidemment moins belles qu'avec le réflex mais l'appareil est plus facile à manipuler avec une seule main, Lady, qui a souvent le nez au sol, n'a pas toujours la patience d'attendre.

J'observe ce qui m'entoure, je regarde les haies évoluer, les arbres se préparer pour la saison prochaine.

DSC04418
Le chêne et ses glands, forts appréciés des écureuils, des chevreuils et des cochons.
J'ai lu qu'un chêne adulte produit jusqu'à 50000 glands.

DSC04424 copie
Petites pommes d'ornement du "Malus perpetu Evereste"
qui demeurent sur l'arbre même l'hiver.

DSC04428 copie
Le châtaignier et sa châtaigne, si jolie avec sa bogue hérissée de piquants.

DSC04441

DSC04440 copie
Fleurs du cèdre de l'Atlas, 

DSC04443 copie
Fruit du cèdre de l'Atlas

DSC04421
La mûre, fruit de la ronce, souvenirs sucrés de l'enfance. Mais celles de mon enfance étaient beaucoup plus grosses, sucrées et juteuses.
Elles nous laissaient les lèvres et la langue bleues lorsqu'elles ne tâchaient pas nos vêtements au grand désespoir de notre mémé.

marron
Le marronnier et ses marrons d'Inde,
malheureusement non comestibles mais tellement beaux.

noisettes
Le noisetier et ses noisettes fort appréciées des écureuils qui les stockent pour l'hiver.

platane
Le platane et ses drôles de petits boules de graines.
Arbre mythique qui borde encore quelques routes de France mais pour combien de temps !

biche2
Et puis, l'instant magique ! 

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


23 juil. 2017

3901

c'est le nombre de perles de rocaille Miyuki nécessaire pour réaliser cette manchette en tissage peyote de 2,5 cm de large sur 19 cm de long. 
Un peu de technique (mais une fois comprise, c'est facile), une bonne vue ou à défaut de bonnes lunettes (à la lumière du jour, c'est mieux) et surtout surtout, beaucoup de patience (atout indispensable car c'est très très long). Franchement, ces jolis bracelets sont à la portée de toutes.

DSC04407

DSC04408

DSC04409

DSC04411

Le tissage peyote se réalise avec du fil et une longue et très fine aiguille. Les perles sont assemblées une par une. Cette technique est totalement différente du tissage sur métier. Le rendu est plus fin, les fils étant quasiment invisibles contrairement au tissage sur métier qui ne permet pas de dissimuler les fils de trame.

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 juil. 2017

Week-end du 14 juillet

Je n'étais pas sur les Champs Elysées à passer les troupes en revue aux côtés de Donald et d'Emmanuel, de toute façon je n'avais pas été conviée, un oubli sans doute. Pas plus que je ne suis allée grossir le flot des vacanciers sur les routes de France. A vrai dire, j'ai simplement sorti mes boîtes de perles et j'ai "peyoté" tranquillement, au calme dans mon jardin en me remémorant cette citation de Jules Barbier "Ah, qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous". C'est vrai, je n'ai presque rien fait puisqu'enfiler des perles n'est pour moi qu'un passe-temps. J'aime bien d'ailleurs la définition de cette expression : activité, occupation légère, distrayante ou studieuse que l'on se donne pour passer le temps, pour éviter de s'ennuyer. Décidemment, j'adore la langue française.

Je vous laisse donc découvrir le fruit de mon passe-temps de ce week-end.

DSC04398

DSC04399

DSC04404

Depuis le 1er juillet, je suis retraitée. C'est fou ce que le temps passe vite lorsqu'on est occupé par de nombreux passe-temps !

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 juil. 2017

Cache cache

J'étais entrain de réapprovisionner le restau des oiseaux. Vite l'APN, j'ai eu l'impression de jouer à cache cache avec cette jolie mésange perchée dans le cèdre qui attendait impatiemment que je m'éloigne.

DSC_6856 retouche 1DSC_6858 retoucheDSC_5326

"L'endroit, je le connais bien, comme beaucoup de mes copains d'ailleurs. J'avance presque incognito, puis je descends de branche en branche, je m'approche du but... quelques centimètres de corde et j'y suis ! Dans ce jardin, il y a plein de petites maisons où l'on peut se régaler. C'est chouette !"

Posté par plume49 à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juil. 2017

Pris en flag !

MOINEAUDSC_5769DSC_6318
Se nourrir, ne prélever que ce qui est nécessaire et ainsi maintenir l'équilibre.
Nous devrions en prendre de la graine, si je puis dire !

Posté par plume49 à 17:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 juil. 2017

Dimanche au club équestre, c'était Les vamps en délire

Pour clore notre année équestre, ce dimanche nous avons présenté un carrousel où nous étions déguisés en Gisèle et Lucienne des Vamps (il y a un garçon, 3ème à gauche sur la photo, qui a bien voulu se travestir). Des foulards de Vamps, de "jolies" chemises de nuit ou blouses très fleuries trouvées chez Emmaüs ont fait notre bonheur pour quelques euros. J'ai fait un brin de couture !

GROUPE RECADRE

DSC_0505

J'aurai dû monter cette jument, Salsa sur laquelle je m'étais entraînée pour notre démonstration. Mais dimanche matin lorsque je l'ai préparée, je me suis rendue compte qu'elle ne voulait pas poser son postérieur gauche par terre, elle boitait. Notre moniteur m'a attribué un autre poney en catastrophe, d'une taille très inférieure à Salsa. Poney que je n'avais d'ailleurs monté qu'une fois il y a quelques années lors d'une initiation au hors-ball. J'ai dû m'adapter en quelques minutes, je n'avais de toute façon pas d'autre choix sauf celui de renoncer et par conséquent, de déséquilibrer le groupe de 10 cavaliers que nous formions. Sur la photo, je vous laisse deviner où je suis, ce n'est pas bien difficile.

DSC_6983

Salsa est une jument qui a des formes (non, elle n'est pas grosse), elle est craintive mais très agréable à monter, très confortable. Niout, c'est le nom du poney, est tout le contraire. C'est comme si vous passiez d'un fauteuil club à un siège de camping. De plus, au galop, les poneys sont plutôt speed, Salsa est rapide mais je m'y suis bien habituée. Elle répond bien aux aides et c'est une vraie anguille. J'avoue que je n'ai pas beaucoup souri, j'étais trop concentrée sur mon parcours, j'ai bien joué mon rôle en fait, j'ai fait ma Gisèle.

Tout c'est bien passé, nous étions fiers de nous, c'est bien là le principal. Salsa est retournée au pré pour du repos, je lui ai donné ses friandises habituelles (carottes + pommes parce que c'était jour de fête). J'espère qu'elle va se remettre très vite.

Posté par plume49 à 22:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,