Pour clore notre année équestre, ce dimanche nous avons présenté un carrousel où nous étions déguisés en Gisèle et Lucienne des Vamps (il y a un garçon, 3ème à gauche sur la photo, qui a bien voulu se travestir). Des foulards de Vamps, de "jolies" chemises de nuit ou blouses très fleuries trouvées chez Emmaüs ont fait notre bonheur pour quelques euros. J'ai fait un brin de couture !

GROUPE RECADRE

DSC_0505

J'aurai dû monter cette jument, Salsa sur laquelle je m'étais entraînée pour notre démonstration. Mais dimanche matin lorsque je l'ai préparée, je me suis rendue compte qu'elle ne voulait pas poser son postérieur gauche par terre, elle boitait. Notre moniteur m'a attribué un autre poney en catastrophe, d'une taille très inférieure à Salsa. Poney que je n'avais d'ailleurs monté qu'une fois il y a quelques années lors d'une initiation au hors-ball. J'ai dû m'adapter en quelques minutes, je n'avais de toute façon pas d'autre choix sauf celui de renoncer et par conséquent, de déséquilibrer le groupe de 10 cavaliers que nous formions. Sur la photo, je vous laisse deviner où je suis, ce n'est pas bien difficile.

DSC_6983

Salsa est une jument qui a des formes (non, elle n'est pas grosse), elle est craintive mais très agréable à monter, très confortable. Niout, c'est le nom du poney, est tout le contraire. C'est comme si vous passiez d'un fauteuil club à un siège de camping. De plus, au galop, les poneys sont plutôt speed, Salsa est rapide mais je m'y suis bien habituée. Elle répond bien aux aides et c'est une vraie anguille. J'avoue que je n'ai pas beaucoup souri, j'étais trop concentrée sur mon parcours, j'ai bien joué mon rôle en fait, j'ai fait ma Gisèle.

Tout c'est bien passé, nous étions fiers de nous, c'est bien là le principal. Salsa est retournée au pré pour du repos, je lui ai donné ses friandises habituelles (carottes + pommes parce que c'était jour de fête). J'espère qu'elle va se remettre très vite.